Venise, entre paysages de carte postale et tourisme de masse

Bien sûr, Venise est resplendissante. Ses ponts, ses canaux, le soleil qui descend dans ses petites rues par une après‐midi d’hiver et la baigne d’une lumière magique. La brume qui enrobe la ville, surtout chaque début et fin de journée, et lui donne cet air quasi fantomatique la nuit tombée.

Venise dans la brume - Pont des Déchaussés

Pont des Déchaussés

Les ruelles sont si étroites que deux personnes peuvent parfois à peine se croiser. Presque chaque allée se termine par une vue sur un canal, petit ou grand – et souvent par une impasse. Arriver à destination peut prendre un certain temps. Tout d’abord parce qu’il est impossible de se rendre quelque part par un chemin direct. Les rues serpentent tellement qu’il faut un très bon sens de l’orientation (ou d’une bonne application GPS) pour ne pas se perdre. Ensuite parce qu’il y a quelque chose à photographier tous les quelques mètres. Et bien sûr, Venise est pleine d’art et de Musées.

Touristes Vs. vénitiens

Bien sûr, ma première phrase s’accompagne d’un « mais ». Les gens que nous rencontrons à Venise sont des touristes. Ou de riches personnes âgées qui ont emménagé ici car elles se sont entichées de la ville et peuvent se le permettre. Où sont les gens qui viennent d’ici et sont ici chez eux ? Sans grande surprise, en cette période de vacances de Noël et de fêtes de fin d’année, les étudiants ont déserté la ville.

Une rapide recherche Internet nous apprend que 55’000 personnes vivent actuellement sur les îles principales de Venise. Viennent s’ajouter, en haute saison, 130’000 touristes. Nous faisons le même constat dans les restaurants et magasins qui ne font que ça : nourrir les touristes et leurs vendre des souvenirs estampillés « Venise » ou sont fait du verre ou cuir de la région.

Touristes à Venise

Touristes et selfies en face du canal

Venise prend du temps

Trois fois plus de touristes que d’habitants ; à la première approche je n’arrive pas à cerner Venise, trouver son âme. Où sont les endroits où les locaux mangent, boivent un café ou un verre de vin, passent leur temps libre ? Seulement au fil des jours et avec beaucoup de temps passé à explorer les rues, nous découvrons les trésors cachés de la sérénissime.

Manger, boire et faire du shopping à Venise

Burano de nuit et le Restaurant Riva Rosa

Burano et le Restaurant Riva Rosa

Un bar à expresso qui joue Queen à plein tubes. Mais aussi le bar Estro – Vino e Cucina, où le barman vous demande d’abord vos goûts en vin et vous laisse goûter avant que vous ne choisissiez. Ils proposent également des sandwichs et une carte du soir pour laquelle il vaut mieux réserver, ce que nous ne manquerons pas de faire lors de notre prochaine visite.
Lors de notre visite de Burano, nous découvrons le restaurant Riva Rosa, où nous mangeons nos meilleurs calamars frits depuis bien longtemps, accompagnés d’un excellent vin blanc.

Mais il y a aussi de charmantes petites boutiques, par exemple la Libreria Marco Polo, une librairie avec une sélection de choix, en italien et en anglais.

Dans la petite boutique Il Graffio, le sympathique propriétaire vend de jolis sacs en cuir et prend plaisir à montrer et expliquer quels matériaux sont utilisés.

Oui, la ville mérite le coup d’œil, et il est possible de trouver suffisamment à faire pour une semaine. Et pourtant, visiter Venise est un peu comme visiter un décor de cinéma qui n’autorise finalement que les initiés à jeter un œil dans les coulisses.

1 réflexion au sujet de “Venise, entre paysages de carte postale et tourisme de masse”

  1. Salut les touristes vénitiennes !

    Comme vous me faîtes envie c’est tout simplement superbe !
    Les commentaires sont au top !
    Les photos merveilleuses !
    Il est vrai que l’Italie et, pour l’heure, Venise font rêver tant pas la culture, la beauté des monuments et des paysages que vous avez su faire refléter dans votre aventure vénitienne.
    C’est tout simplement merveilleux et j’imagine qu’il y a encore bien des choses à découvrir même si une semaine c’est déjà au top !
    Continuez à nous faire rêver et merci pour le partage.

Laisser un commentaire