São Miguel — Le long des côtes açoréennes

Mosteiros

L’un de mes endroits préférés de São Miguel est certainement la petite mais belle plage de sable noir de Mosteiros. La route y menant offre déjà une belle vue sur les formations rocheuses s’élevant au large de la côte. La journée et par beau temps, c’est un lieu de baignade populaire, mais la plage ne révèle réellement son charme qu’au coucher du soleil, lorsque le soleil se couche entre les deux rocs. Je me surprends alors à penser : “ce n’est qu’une mise en scène. Quelle est la probabilité que le soleil se couche exactement entre les deux rocs?” avant de reprendre une gorgée de ma Sagres, achetée au petit kiosque près de la plage, et de remettre l’oeil derrière le viseur de mon appareil photo.
Mosteiros São Miguel

Coucher de soleil sur la plage de Mosteiros

En randonnée là où pousse le thé

Ché Gorreana São Miguel

Plantation de thé Ché Gorreana

Un autre matin nuageux s’offre à nous et nous nous rendons à Chá Gorreana, l’une des deux plantations de thé qu’accueille l’île. Comme c’est la première fois que nous voyons une plantation de thé, nous commençons par la plus longue des deux randonnées traversant la plantation. De bonnes chaussures sont recommandées, il est alors possible de faire le tour en une heure et demie, pauses photo comprises. Au cours de la randonnée, l’air est empli de l’odeur du thé et la vue tant sur la plantation que la mer est n’est comparable à rien de ce que j’ai pu voir auparavant. La marche terminée, il est possible de déguster les thés de la plantation gratuitement mais, pour comprendre l’exposition, une visite guidée est nécessaire mais pas proposée au moment de notre visite. Bien sûr, il est également possible d’acheter du thé à la petite boutique.

Nous voulons ensuite visiter la plage de Porto Formoso. Le parking est cependant si bondé et les rues si étroites que nous sommes contentes de parvenir à remonter sans accrochage avec notre petite voiture de location. De manière générale, beaucoup de petites routes ne semblent pas être faites pour les voitures de location de base, en partie parce que les accès aux routes principales sont tellement raides qu’il est impossible de s’y arrêter pour laisser passer le trafic. Une fois nous n’avons pas eu d’autre choix que de faire marche arrière et de rechercher et chercher une autre route où remonter.
Au lieu de la plage, nous visitons alors le belvédère Santa Iria. Probablement le seul de l’île sans barbecue de brique. Nous trouvons en effet des familles en train de pique‐niquer et ces mêmes barbecues de brique sur chaque aire de repos près des belvédères. Celui‐ci accueille une famille de chats, espérant profiter des provisions des voyageurs. Et, bien sûr, offre une magnifique vue.

Miradoro Santa Iria São Miguel

Miradoro Santa Iria

Bleu, bleu, bleu

Madrugada São Miguel

Au belvédère de Ponta da Madrugada, le point le plus à l’est de l’île, je ne me lasse pas des nuances de bleu. Le ciel se confond avec la mer et ensemble ils forment un dégradé de bleu incroyable, d’autant plus que le lieu a une lumière incroyable. À quoi pourrait ressembler un levé de soleil à cet endroit ? Peut‐être nous lèverons‐nous suffisamment tôt lors de notre prochain passage sur l’île pour le savoir.

En suivant la route de Ponta Madrugada vers Nordeste, on passe une bifurcation menant au phare Arnel. Nous avons auparavant lu à plusieurs reprises que cette route étroite et escarpée n’est pas recommandée en voiture. Nous préférons donc descendre à pied pour voir le phare de près et profiter de la visite gratuite. Du phare, une petite route, en pente raide elle aussi, descend vers le port de pêche ; une belle vue avec ses petits bateaux colorés.
Il est temps pour nous de retourner à l’appartement, un barbecue en brique nous attend !

Pour notre prochaine visite, nous inscrivons une visite des sources chaudes de Ferraria à la liste. Selon les conseils amicaux de notre logeurs, nous apprenons que la marée basse est préférable pour profiter d’un bain chaud. L’application gratuite Ferraria Hot springs, qui indique le meilleur moment de la journée pour se baigner, est déjà installée.
Phare Arnel São Miguel

Phare Arnel

1 réflexion au sujet de “São Miguel — Le long des côtes açoréennes”

  1. Magnifiques images et très bien écrit ce qui donne encore plus envie de poursuivre votre expédition !
    Félicitations et merci de nous faire voyager …

Laisser un commentaire