Urbex à São Miguel : le Monte Palace Hotel

Hôtel Monte Palace

À côté du Belvédère de Vista do Rei s’élève l’Hôtel Monte Palace, autrefois pensé comme objet de prestige des Açores. Si l’on suit la route serpentant jusqu’au belvédère par une belle journée ensoleillée, on peut probablement se demander comment cet ancien hôtel 5 étoiles a pu tomber en ruine à ce point sachant que la seule vue de chacune des 88 chambres est un passe-temps suffisant pour occuper plusieurs jours. S’y rendre malgré le mauvais temps comme nous l’avons fait pousse pourtant à réaliser que construire un hôtel là-haut n’était évidemment pas une si bonne idée. Le belvédère est dans un brouillard épais environ 200 jours par an et il n’y a pas de transports publics…
Monte Palace Hotel São Miguel

Touristes dans la brume

Nous entrons dans le hall par l’entrée principale, une odeur de moisi flotte dans l’air et il fait si sombre que je monte les ISO de l’appareil photo aussi haut que possible. De l’ameublement de luxe d’autrefois, il ne reste rien, que des murs moisis et verdis par les champignons, des moquettes imbibées d’eau depuis des années. Nous nous risquons dans l’escalier en colimaçon puis la première chambre, la vue s’y arrête à l’extrémité du balcon, ne laissant même pas distinguer les arbres devant. Pas vraiment envisageable de passer des vacances de luxe ici. Nous nous promenons de chambre en chambre, chacune ne différent de l’autre que par les graffitis qui s’y trouvent et l’état de décomposition de la salle de bain. Des restes de tissu pendent de certains plafonds. L’ascenseur n’est plus qu’une cage rouillée. Le sol de la salle principale semble étrangement coloré sous les décombres, nous lirons plus tard qu’il a été nettoyé et repeint durant l’été 2016 au cours d’un projet artistique. Pour n’avoir été rénové qu’un an plus tôt, il n’y a déjà plus grand-chose à voir. Ce jour-là nous n’osons pas monter sur le toit. Quelques autres visiteurs sursautent en nous apercevant descendre les marches du coin de l’œil.

L’air confiné donne la migraine. Nous reviendrons lorsque le brouillard se sera dissipé.

L’histoire du Monte Palace

Après plus d’une décennie à travailler sur les plans et la construction, l’hôtel a ouvert en 1989, riche de 83 chambres, 5 suites, 2 restaurants, un bar, une discothèque, un coiffeur et des salles de conférence. Pas de spa, pas d’espace détente, rien que ne puisse compenser les 200 jours de brouillard annuels. Au temps de l’inauguration, un temps où les compagnies low cost n’existaient pas encore, les Açores étaient encore moins touristiques qu’aujourd’hui, pas étonnant alors que les clients n’y aient pas afflué. La dette était élevée, c’est pourquoi l’hôtel a dû fermer ses portes seulement 19 mois plus tard.

Le Monte Palace possède un hôtel jumeau, le Bahia Palace situé sur la plage d’Agua de Alto. Ce dernier ouvre une première fois en 1984 mais doit fermer dès 1985 à cause de problèmes financiers. Il rouvre en 1989 en même temps que le Monte Palace mais ne reste ouvert que 2 ans de plus. Contrairement à son jumeau, le Bahia Palace peut ouvrir à nouveau au milieu des années 1990 et il est toujours possible d’y passer ses vacances.

Un futur pour le Monte Palace ?

Divers plans de réouverture se sont succédés. Pendant une vingtaine d’années, jusqu’en 2010, un garde avec un chien furent chargés de tenir les vandales à l’écart. La surveillance a toutefois cessé d’être financée, les fenêtres ont été retirées par sécurité, laissant l’hôtel se dégrader et la structure du bâtiment pourrir un peu plus chaque année.

Au cas où vous seriez intéressés : l’hôtel est toujours à vendre. Pour la modique somme d’1,5 millions d’euros.

Laisser un commentaire