Furnas : voilà où sont les touristes de São Miguel !

Furnas est l’un des endroits les plus réputés et recommandés de São Miguel. Relativement grand et diversifié, il est aisé de passer une journée sur le site. Au programme : lagoa, thermalisme, nature luxuriante, curiosités géologiques et expériences culinaires.

Lagoa das Furnas

Le lac de Furnas est l’une des 3 principales Lagoas de São Miguel. Moins impressionnante que ses deux soeurs avec ses eaux brunâtres et son relief environnant plus clément, elle n’en reste pas pour le moins unique en son genre. L’activité géologique du lieu n’y est certainement pas pour rien !

Première surprise, on y arrive par une charmante route ombragée et pavée. Surprenante car elle est plate ! Et croyez‐moi, après plusieurs jours à serpenter des routes plus ou moins accessibles avec une voiture de location (parfait pour s’entraîner à démarrer au frein à main !), c’est appréciable. Seconde surprise, un parking payant aux abords du lac, rare sur l’île ou tout ou presque est accessible gratuitement. D’ailleurs il y a un grand nombre de places gratuites sur le côté de la route un peu partout, il vaut donc mieux jeter un oeil avant de passer la barrière automatique.

Chapelle Nossa Senhora das Vitórias

Une fois la voiture garée, il est agréable de se promener le long de la rive, en observant la faune et la flore locales. Le chemin est facile d’accès et entouré de sculptures en bois à l’honneur des scouts locaux, d’arbres anciens ou rares et mène jusqu’à une cascade, à environ une demi‐heure de marche. À quelques minutes à peine de l’entrée, la chapelle Nossa Senhora das Vitórias (Notre Dame des Victoires) vaut à elle seule l’arrêt. Elle a beau être petite et privée (donc impossible à visiter si vous ne croisez pas le propriétaire par hasard), son architecture gothique à l’aspect vaguement inquiétant vaut le coup d’oeil.

Kapelle Nossa Senhora das Vitórias - São Miguel

Chapelle Nossa Senhora das Vitórias — São Miguel

Il est temps de repartir et se diriger vers la rive Nord où d’étranges fumées s’élèvent du sol. Ces fumerolles sont aujourd’hui avant tout exploitées pour cuisiner et proposer aux touristes comme aux locaux (il est possible de louer un trou dans le sol fumant pour y déposer sa casserole) la spécialité de l’île : le Cozido das Furnas. On en reparle un peu plus bas !

Furnas village

Un peu plus loin se trouve le village de Furnas, certainement l’un des endroits de l’île où les touristes sont les plus nombreux, ou en tout cas plus visibles. Au centre du village, premier arrêt obligé aux caldeiras pour humer l’air gorgé de soufre en contemplant les fumerolles qui s’élèvent du sol. Impressionnant que ce paysage au milieu des habitations tant les surprises géologiques sont diverses et concentrées (sources chaudes, froides, gazeuses, fumées).

Caldeiras, Furnas Dorf

Caldeiras, village de Furnas

Autre point d’intérêt réputé inratable mais que nous avons malheureusement raté (cette fois‐ci), le Parc Terra Nostra, appartenant à l’hôtel du même nom mais qui, nous le savons maintenant, ferme ses portes à 18h. Allez‐y donc plus tôt si vous souhaitez découvrir ses jardins luxuriants et sa piscine d’eau ferrugineuse. L’entrée se fait par la réception de l’hôtel et coûte 6€. Le hasard de notre balade nous a fait visiter un peu plus tôt dans la journée un autre parc (Parque Beatriz do Canto), plus petit mais ravissant et libre d’accès, qui nous aura détourné de notre but initial.

Parque Beatriz do Canto - Furnas

Parque Beatriz do Canto — Furnas

Le cozido das Furnas : une aventure culinaire

Après avoir trotté une journée de plus, mais surtout après réservation car il s’agit là du met le plus prisé de l’île, nous terminons notre visite de Furnas au restaurant O Miroma pour tester le célèbre Cozido das Furnas, ce fameux pot‐au‐feu local cuit à la chaleur volcanique. Il s’agit en fait de la version açoréenne du Cozido à Portuguesa, qui consiste en une grande variété de viandes cuites ensemble avec des légumes racines et du choux puis servis avec du riz.

À Furnas, le Cozido est cuit enrobé de ces mêmes feuilles de choux qui tapissent les paroies de marmites géantes placées dans le ventre de la terre. À l’intérieur, nous retrouvons du boeuf, porc, chorizo (classique et noir, au sang) et poulet accompagnés de pommes de terre, navets, carottes et bien sûr du choux également utilisé pour la cuisson. Après environ 6 heures passées dans le sol, tout est parfaitement cuit sans être sec et les goûts sont étonnamment accordés. Mais force est d’avouer que le plat dans sa totalité est une expérience ! Le goût est assez spécial et, si nous ne regrettons pas une seconde d’avoir essayé, ce n’est pas non plus une recette qu’on retentera à la maison (la chaleur du volcan en moins, cela va de soi). Pour les moins aventuriers, Furnas est également célèbre pour ses bolos lêvedos, de petits pains ronds et plats légèrement sucrés qui sont parfaits en sandwich, buns ou pour le petit déjeuner.

Cozido Furnas - O Miroma

Cozido à Furnas — Restaurant O Miroma

Furnas, entre tourisme et exception géologique

Furnas est vraiment un endroit de l’île à voir, le Parc Terra Nostra et Poça de Dona Beija (lieu de thermalisme en plein air dont l’entrée n’est que de 2€) sont certainement à ajouter à la liste pour notre prochaine visite. Le lieu n’est cependant pas aussi spectaculaire que d’autres endroits de l’île, bien plus sauvages et aux paysages plus uniques, dont les divers guides et blogs parlent sans doute moins. Comme toujours, tout dépend de ce que l’on recherche. Le charme de Furnas est indéniable mais son aspect plus touristique lui donne un visage un peu différent du reste de l’île.

Laisser un commentaire